Campagne 2017

La campagne 2017 dans la tombe TT 33 a eu lieu du 4 au 18 novembre 2017. Dans le cadre d’un projet de restauration du monument soutenu par la société Forsk et le Fonds Khéops pour l’Archéologie (Paris, dir. Christine Gallois, Gérard Ménéroud), une mission d’expertise coordonnée par Sophie Duberson (Louvre) et Noëlle Timbart (C2RMF) s’est déroulée du 4 au 7 novembre 2017.

Une série d’analyses et de prélèvements a été menée afin d’évaluer l’environnement de la tombe (microbiologie, hygrométrie, CO2, …) et les principales altérations du monument (cristallisations salines, concrétions, dépôts noirâtres, …). Les échantillons prélevés seront analysés par un laboratoire du Caire. Des tests de nettoyage ont été effectués sur des zones non nettoyées, ainsi que sur des zones ayant préalablement fait l’objet d’une restauration.

Les conclusions de cette première mission pourront être avancées après analyse des échantillons et consultations des divers spécialistes concernés. A terme, un plan de conservation et de restauration de la tombe TT 33 pourra être proposé.

Pour la liste des spécialistes composant cette mission d’expertise, voir ici (mission 2017 > mission d’expertise).

Mission d’expertise (cliché Gwénaëlle Le Borgne, 2017)

Mission d’expertise (cliché Hassan Sayyed Saleh, 2017)

Faisl Bousta, entrée de la tombe (cliché I. Régen, 2017)

Philippe Bromblet, salle XI (2017) (cliché N. Timbart, 2017)

Stéphane Moularat et Faisl Bousta, porche d’entrée (cliché I. Régen, 2017)

Noëlle Timbart, salle XII (cliché I. Régen, 2017)

Joëlle Le Roux, salle IV (cliché I. Régen, 2017)

Sophie Duberson et Anne Liégey, salle II (cliché I. Régen, 2017)

Sophie Duberson, salle II (cliché I. Régen, 2017)

Sophie Duberson, Stéphane Moularat et Faisl Bousta, salle I (cliché I. Régen, 2017)

 

La mission épigraphique a poursuivi ses activités habituelles et a accueilli pour la première année, Bernard Mathieu (Maître de conférences HDR à l’université Paul Valéry – Montpellier 3, ancien Directeur de l’IFAO) venu étudier les Textes des Pyramides (en 2017, salles III et IV). Gaël Pollin et Olivier Onézime ont poursuivi la photogrammétrie et la couverture photographique de la tombe.

Mission épigraphique (cliché Hassan Sayyed Saleh, 2017)

B. von Carnap et B. Mathieu, salles IV-V (cliché I. Régen, 2017)

G. Pollin et O. Onézime, porte I-1 (cliché I. Régen, 2017)

 

Conférence à Orléans

Le Professeur Claude Traunecker donnera le lundi 16 janvier 2018 une conférence intitulée « La tombe de Padiaménopé et les embaumeurs d’Osiris. Recherches récentes dans la tombe thébaine n° 33 » à l’université du Temps Libre d’Orléans (UTLO) (horaire à venir).

Résumé :

La tombe du « prêtre-lecteur » Padiamenopé (vers 710 à 640 avant J.-C.) à Louqsor (rive ouest) est le plus grand monument funéraire de l’Egypte ancienne (22 salles sur six niveaux). Depuis plus de dix ans une équipe d’égyptologues, dirigée par le Professeur Claude Traunecker étudie ce monument exceptionnel. Cette tombe labyrinthique était non seulement une bibliothèque souterraine ouverte aux savants antiques et à ceux du futur, mais aussi un lieu de pèlerinage avec une réplique du tombeau d’Osiris et même selon les recherches récentes, d’un atelier d’embaumement. Au cours de cette conférence, le Professeur Traunecker présentera les diverses facettes de ce monument étonnant entre tous.